La philosophie et la culture coréennes, ayant plus de cinq mille ans d’histoire, sont indissociables de la cuisine de ce pays, ce qui a donné lieu à une gastronomie unique, à cheval sur la diversité et la valeur énergétique des aliments. Il s’agit, toutefois, d’une cuisine qui a pas mal de points communs avec les cuisines chinoise et japonaise, bien qu’elle ait certaines particularités. Il y a deux ans environ, quelques plats traditionnels coréens, comme le ferment de kimchi*, ont été ajoutés à la liste du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité de l’UNESCO comme étant une partie essentielle de l’identité culturelle du pays.

Jung Sik - Korean fine dining gastronomy

Source: Jungsik Restaurant

Une cuisine saine et pleine d’énergie

Selon la tradition coréenne, une bonne alimentation est le meilleur remède pour prévenir n’importe quelle maladie. Pour les Coréens, la nourriture constitue une véritable médecine. Cela en fait une cuisine idéale pour les personnes conscientes de l’importance d’une cuisine saine, car elles ont l’habitude d’inclure de nombreuses recettes à base de légumes secs, de légumes, de viandes maigres, de poissons et de crustacés préparés à la vapeur ou bouillis, pratiquement sans graisse. Juste une donnée : l’espérance de vie en Corée du Sud est l’une des plus élevées de la planète –avec une moyenne de 80 ans – et les habitants ne souffrent pas de problèmes d’obésité.

La corean food est en train de devenir une tendance globale

La République de Corée s’est proposé d’être la nouvelle puissance gastronomique d’Asie. L’organisme créé pour la stimuler, The Korean Food Foundation, est parvenu à attirer l’attention de certaines références de l’avant-garde espagnole comme Quique Dacosta ou Joan Roca qui, à la suite de cette relation, intègrent des algues grillées ou des légumes fermentés à leurs créations.

La répercussion du congrès Seoul Gourmet –la vitrine de la culture culinaire coréenne– a également fait en sorte que le monde de la gastronomie jette un regard particulièrement intéressé sur la cuisine coréenne.david chang

À New-York, le chef coréen David Chang (Momofuku Ko) a élevé la valeur de la cuisine coréenne en gagnant deux des étoiles Michelin si convoitées; un stimulant qui a fait que, en peu de temps, plus de 300 restaurants coréens se sont ouverts dans la Ville de la Grosse Pomme, un exemple qui démontre que cette cuisine est en pleine effervescence.

*Le kimchi est une recette traditionnelle coréenne à base de légumes mélangés à des condiments dans des casseroles qui sont ensuite enterrées pour qu’ils fermentent. L’origine de cette recette est issue des dures conditions climatologiques du pays car, lors des froids mois d’hiver, il est difficile de trouver des aliments frais, voilà pourquoi ils utilisent cette technique comme méthode de conservation.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies