683-min

Viande créée à partir de cellules souches

 

Les résultats des premières expériences destinées à transformer des protéines d’origine végétale afin qu’elles ressemblent et aient la même saveur que la viande commencent à voir le jour.

Dans les pays en voie de développement, la consommation élevée de viande et de ses dérivés a déclenché le signal d’alarme quant au caractère non durable du modèle de consommation et de production actuel des entreprises du secteur de la viande. Les préjugés selon lesquels l’élevage contribue au réchauffement global ainsi que les tendances végétariennes et véganes, considérées par de nombreuses personnes comme étant une alimentation plus saine, ont favorisé la conception d’une ‘viande sans viande’, qui sera la viande du futur assurent de nombreuses voix. 

Selon une étude appelée “The Green Revolution”, réalisée par la Lantern, au cours de l’année 2016, un quart des Espagnols déclaraient avoir consommé des alternatives à la viande. 

Pourquoi cette tendance existe-t-elle ?

On estime qu’en 2050 la population mondiale pourrait atteindre plus de 9 milliards d’êtres humains. On prévoit que si l’on maintient le modèle actuel, il sera difficile de pourvoir aux besoins alimentaires du monde entier, et ne rien faire pour le modifier pourrait signifier un problème grave pour l’environnement.  

Quant à la durabilité, la production de viande et celle de produits végétaux est très différente. Afin de nous faire une idée, pour générer 1 kg de viande de bovin, il faut investir environ 20 kg de céréales. Par ailleurs, il faut tenir compte de l’émission de gaz à effet de serre et/ou des produits alternatifs pour engraisser les animaux rapidement, améliorer leur aspect artificiellement, etc.  

Les experts calculent que pour générer la même quantité de ‘viande sans viande’, il ne faut qu’un demi-kilo de soja, ce qui représente un coût bien moindre pour la planète. Cela fait en sorte que la société évalue son régime alimentaire et remplace la viande par la viande végétale. 

Comment sera la viande du futur ?

Lors du processus de recherche des saveurs, on a découvert que grâce à l’hème, une molécule qui contient du fer, on parvient à donner aux hamburgers végétaux un arôme, une apparence et une saveur qui ressemblent beaucoup à ceux de la viande. On parvient même à obtenir l’aspect saignant typique des viandes peu cuites. 

Une autre alternative pourrait résider dans la viande créée à partir de cellules souches. Ce produit consiste à générer de la viande à partir de cultures de cellules souches, en laboratoire, à petite ou à grande échelle. C’est ce que l’on connaît comme la “viande artificielle” ou “viande cultivée”. 

“Nous sommes en train de développer une manière de produire de la viande réelle à partir de cellules animales sans avoir besoin de nourrir, élever et sacrifier des animaux réels”. – Memphis Meats, entreprise de technologie alimentaire qui a pour objectif de produire de la viande cultivée durable.

Est-ce sain ? 

Bien que la technologie progresse et que de nouveaux procédés soient à l’étude dans les laboratoires, la saveur de la viande artificielle n’est pas encore parvenue á égaler celle de la viande naturelle, mais on peut assurer que la consommation de produits carnés d’origine végétale est sûre et qu’ils sont, probablement, aussi sains que les produits qu’ils remplacent.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies